Elisabeth LAPLANTE

Type d'œuvre : Photographie


Univers de l'artiste : Abstrait


Surprendre, émouvoir et faire sourire est mon credo. Ma question est toujours de savoir si ce que je crée va apporter quelque chose. Émotion venant de motion, mouvoir, ma création va-t-elle faire bouger le spectateur, dans son regard, sa perception de son monde, son point de vue, ses émotions, son corps... et me surprendre moi-même? Émouvoir dans la surprise, en douceur, subrepticement....Enfin, tout en travaillant très sérieusement, voir de manière ou sur des sujets graves, l'humour se glisse souvent dans mes œuvres. Je cherche d'abord à m'étonner, me surprendre, me donner du plaisir, en découvrant une autre réalité, en la faisant surgir de la concrétude. Si cet étonnement et plaisir sont partagés, alors je suis comblée. Mon argument principal est la subtilité, la poésie, la tendresse si possible, de manière abstraite, parfois minimale, ou d'autres fois expressionniste, et toujours avec beaucoup d'énergie. Je ne fais pas dans l'énorme, bien que cela puisse être grand. Je ne fais pas dans le violent bien que cela puisse être fort. La couleur est un élément à part entière. Je citerais Harry Gruyaert, que j'aime, "la couleur, c'est un moyen de sculpter ce que je vois. La couleur n'illustre pas un sujet ou la scène que je photographie, c'est une valeur en soi. C'est même l'émotion de la photographie." Ainsi j'avance toujours, sans jamais revenir sur les mêmes chemins, toujours en quête de mes propres découvertes.
Mes références, mes points d'attache picturaux qui vont Antoni Tapiès à Helen Frankenthaller, en passant par Cy Twombly, Hans Bellmer, Pierre Bonnard, Hans Hartung, Zao Wu ki, Turner, Gauguin, Mark Bradford entre bien d'autres, Gruyaerts, Daniel Gordon en photo. J'ai obtenu un prix en peinture pour une exposition à Barcelone, et un prix - pro pour une photo dans un festival à Brétigny sur Orge. Mon travail est apprécié par plusieurs collectionneurs.
Elisabeth Laplante nous en dit plus : Quel fut votre premier contact avec l’art? Qu’est ce qui vous a donné envie de devenir artiste ?  Mon premier contact est avant le temps des souvenirs, je crois. Je me souviens que déjà toute petite, entendre le mot "peinture" me mettait dans un état second. Mais je ne sais pas pourquoi. J'aborde avec délectation ici le minimalisme, surtout en photo, car je suis aussi photographe-auteure. L'abstraction constitue la colonne vertébrale de ce travail, tout comme les couleurs et l'harmonie qui sont tout aussi essentielles. - Pouvez-vous nous parler un peu de votre approche artistique ? (Style, medium et techniques spécifiques). De par ma formation d'architecte, j'allie la forme et la fonction. Mon parcours a démarré par la pratique du surréalisme, et ma facture a évolué résolument vers l'abstraction, où la liberté, autre définition pour moi de l'art, a le champ libre et répond à mon attente de repousser les limites, et de renouveler toujours ma pratique. J'aborde avec délectation le minimalisme, surtout en photo, car je suis aussi photographe-auteure, et je fais des photographies comme des tableaux. J'ai d'abord dessiné, beaucoup, puis la peinture à l'huile, avec les couleurs, s'est imposée.Je suis en ce moment ravie par tout ce qui me permet de jouer avec la fluidité et les transparences, la légèreté, la subtilité, et les pigments alliés à divers media me conviennent parfaitement. Le support se diversifie, papier, bois pour son contact résistant, la toile pour sa souplesse; tout ce qui sert mon propos est utile et je n'ai aucun à priori. - Pouvez-vous nous citer une phrase qui vous représente le mieux en tant qu’artiste ? "j'avance avec de plus en plus de détermination à être celle que je suis."
Surprendre, émouvoir et faire sourire est mon credo. Ma question est toujours de savoir si ce que je crée va apporter quelque chose. Émotion venant de motion, mouvoir, ma création va-t-elle faire bouger le spectateur, dans son regard, sa perception de son monde, son point de vue, ses émotions, son corps... et me surprendre moi-même? Émouvoir dans la surprise, en douceur, subrepticement....Enfin, tout en travaillant très sérieusement, voir de manière ou sur des sujets graves, l'humour se glisse souvent dans mes œuvres. Je cherche d'abord à m'étonner, me surprendre, me donner du plaisir, en découvrant une autre réalité, en la faisant surgir de la concrétude. Si cet étonnement et plaisir sont partagés, alors je suis comblée. Mon argument principal est la subtilité, la poésie, la tendresse si possible, de manière abstraite, parfois minimale, ou d'autres fois expressionniste, et toujours avec beaucoup d'énergie. Je ne fais pas dans l'énorme, bien que cela puisse être grand. Je ne fais pas dans le violent bien que cela puisse être fort. La couleur est un élément à part entière. Je citerais Harry Gruyaert, que j'aime, "la couleur, c'est un moyen de sculpter ce que je vois. La couleur n'illustre pas un sujet ou la scène que je photographie, c'est une valeur en soi. C'est même l'émotion de la photographie." Ainsi j'avance toujours, sans jamais revenir sur les mêmes chemins, toujours en quête de mes propres découvertes.
Distinctions : Mes références, mes points d'attache picturaux qui vont Antoni Tapiès à Helen Frankenthaller, en passant par Cy Twombly, Hans Bellmer, Pierre Bonnard, Hans Hartung, Zao Wu ki, Turner, Gauguin, Mark Bradford entre bien d'autres, Gruyaerts, Daniel Gordon en photo. J'ai obtenu un prix en peinture pour une exposition à Barcelone, et un prix - pro pour une photo dans un festival à Brétigny sur Orge. Mon travail est apprécié par plusieurs collectionneurs.
Type d'œuvre : Photographie
Univers de l'artiste : Abstrait
Démarche : Elisabeth Laplante nous en dit plus : Quel fut votre premier contact avec l’art? Qu’est ce qui vous a donné envie de devenir artiste ?  Mon premier contact est avant le temps des souvenirs, je crois. Je me souviens que déjà toute petite, entendre le mot "peinture" me mettait dans un état second. Mais je ne sais pas pourquoi. J'aborde avec délectation ici le minimalisme, surtout en photo, car je suis aussi photographe-auteure. L'abstraction constitue la colonne vertébrale de ce travail, tout comme les couleurs et l'harmonie qui sont tout aussi essentielles. - Pouvez-vous nous parler un peu de votre approche artistique ? (Style, medium et techniques spécifiques). De par ma formation d'architecte, j'allie la forme et la fonction. Mon parcours a démarré par la pratique du surréalisme, et ma facture a évolué résolument vers l'abstraction, où la liberté, autre définition pour moi de l'art, a le champ libre et répond à mon attente de repousser les limites, et de renouveler toujours ma pratique. J'aborde avec délectation le minimalisme, surtout en photo, car je suis aussi photographe-auteure, et je fais des photographies comme des tableaux. J'ai d'abord dessiné, beaucoup, puis la peinture à l'huile, avec les couleurs, s'est imposée.Je suis en ce moment ravie par tout ce qui me permet de jouer avec la fluidité et les transparences, la légèreté, la subtilité, et les pigments alliés à divers media me conviennent parfaitement. Le support se diversifie, papier, bois pour son contact résistant, la toile pour sa souplesse; tout ce qui sert mon propos est utile et je n'ai aucun à priori. - Pouvez-vous nous citer une phrase qui vous représente le mieux en tant qu’artiste ? "j'avance avec de plus en plus de détermination à être celle que je suis."

Ses œuvres